2019... Chronique d'une vie ordinaire...


33 ans, un mari, deux petites filles, un chien, un chat, un lapin, installée à la campagne et un c.d.i : voici la mécanique d'une routine bien huilée.

Originaire d'un village d'irréductibles ardéchois, j'ai grandi dans une famille simple et modeste.

 

Attirée par le dessin dès mon plus jeune âge mes parents m'ont laissé m'orienter vers mes passions, j'ai ainsi pu joindre l'utile à l'agréable durant ma scolarité.

Pour le côté C.V. : j'ai donc eu un bac S.T.I arts appliqués en 2003 à Nîmes et un B.T.S communication visuelle option multimédia en 2006 à Montpellier.

 

Ensuite, je suis rentrée dans le monde du travail, la machine infernale

où les rêves s'effacent pour laisser place à une réalité plus rude.

De galère en petits boulots instables, ou mal payés voilà comment je suis devenue caissière ou plus politiquement correct "hôtesse de caisse".

 

Des rebondissements, de l'espoir plein la tête et un déménagement à Nice un an et demi plus tard. Me voici graphiste en agence de communication. Un temps appréciable, ou j'apprend comment travailler en Open Spaces, à répondre toujours "oui" à un D.A ou A.D, un monde "cool "ou tout le monde se fait la bise et se tutoie.

 

Jusqu'à  de nouvelles péripéties...

Un patron en quête de reconnaissance, ne sachant comment gérer ses sociétés, un milieu de requins où je ne suis qu'un vulgaire têtard, un poisson clown.

Et la revente de la boîte à un autre patron pourvu d'un ego démesuré.

Période de chômage de vache maigre et de tentatives infructueuses d'auto entreprise.

Un nouveau départ en tant que chargée de communication/graphiste dans une structure dynamique, mais pas longtemps. Dernière arrivée, première à partir surtout quand la société se retrouve avec une amende colossale pour fraude et utilisation de logiciels sans licence et copies pirates, (ironique quand on est une société de formation  sur logiciel informatique).

 

Une grossesse en route, pas de travail, pas de chômage.

Quand on cherche une solution rapidement on la trouve, me revoilà dans la joie et l'allégresse de la grande distribution et je suis à nouveau hôtesse de caisse.

 

Une opportunité d'emploi pour mon mari et nous voilà repartis à Montpellier. Je démissionne sans regrets.

 

Je profite de ma fille, mais j'ai fait une croix sur le graphisme, trop de déceptions, de désillusions. Manque de cran et de confiance en moi.

Certes certains de mes amis ont réussi avec succès dans ce métier et je les admire avec une pointe d'envie, mais pour la plupart le salaire ne suit pas le nombre d'heures effectués et la reconnaissance n'est pas proportionnelle au talent.

 

Je grandis et vois la vie différemment, je suis maman, je change mes priorités. Je ne cherche plus un boulot de rêve, mais plutôt un milieu stable où je pourrai m'épanouir. J'ai fini pas obtenir cela par hasard.

 

Aujourd'hui, je fait un métier qui a une bonne image, mais qui est aussi paradoxalement critiqué, pourtant nous sommes la 6 jours sur 7, nous desservons la France entière, en milieu rural et reculé, et pour certains nous sommes même un lien social.

J'aime ce métier, j'apprécie ce que je fait, l'esprit d'équipe entre collègues, le contact humain, le fait d'être seul sur la route en totale autonomie. Malgré les dires et les idées reçues, ce n'est pas facile, par tout les temps au gré des saisons, toujours dehors...

En bref je suis factrice!

 

Je suis maman une deuxième fois, mes journées sont ainsi bien occupées entre le travail, mes filles, le quotidien en général, le graphisme s'éloigne peu à peu.

Je déménage à nouveau et revient près de ma famille en Ardèche. Plus on vieillit, plus on se rend compte que les bonheurs des grandes villes ne sont que futilités, on revient aux sources, au calme. On apprécie les choses simples, on préfère un avenir plus sain, pour sa progéniture.

 

Je me sent satisfaite de ma vie, je ne cherche plus la gloire, la fortune ou la reconnaissance mondiale de mon fabuleux talent...

Je veux juste dessiner par passion, me faire plaisir, reprendre : croquis, peintures et bafouilles graphiques et artistiques à ma guise.

Publié ou pas, vu ou pas vu, lu ou pas lu, ce site et ce blog vont devenir mes exutoires ou un Psy "low cost" (à vous de juger).

 

Bonne visite.

 

Evelyz.

Contactez moi  : evelyzcontact@gmail.com

  • instagram
  • Facebook Social Icône
  • twitter

Suivez moi  :

famille-renard-compo2